Accueil Actualités Logement : qu’est-ce qui nous fera nous éloigner du bureau ? Retour

Logement : qu’est-ce qui nous fera nous éloigner du bureau ? 25 juin 2021

Logement : qu’est-ce qui nous fera nous éloigner du bureau ?





Trouver un cadre de vie plus agréable : voilà ce qui pourrait pousser près de 50% des franciliens actifs à accepter de s'éloigner de leur bureau. L'étude de l'agence immobilière Liberkeys et de l'Institut Poll&Roll met en avant les attentes de nombreux salariés du tertiaire dans ce domaine. Mais ce critère reste néanmoins conditionné par la possibilité de télétravailler.

À quelles conditions accepte-t-on l'éloignement ?

Le site geolocaux.com estime à 1h05 la durée moyenne du trajet entre domicile et bureau des salariés de la région parisienne. Pourtant, 44 % serait prêt à rallonger ce temps de trajet de 30 minutes si :
■ le logement qui les attend est plus grand que celui qu'ils possèdent en région parisienne
■ il est moins cher
■ il dispose d'un espace extérieur.

31 % des sondés sont même prêts à rajouter au minimum 1h pour ces mêmes avantages. Ce qui signifie s'installer dans des villes moyennes, voire à la campagne.

Mais à ces exigences de confort s'ajoute toutefois celle de pouvoir travailler de chez soi au minimum trois jours par semaine.

Le télétravail, condition sine qua non pour s'éloigner du bureau

Pour près de 60 % des sondés en mars 2021, le nouveau critère de choix d'un logement est une pièce pouvant faire office de bureau. En effet, pratiquement tous les salariés français sont favorables à un télétravail institutionnalisé. 80 % souhaitent, selon le baromètre Malakoff-Humanis, qu'il soit fixé à 2 jours par semaine. C'est aussi le souhait actuel du gouvernement car cela réduirait de 30 % les risques de propagation du virus. Virus qui aura fait passer le confort du logement au premier rang des priorités désormais.

En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de cookies afin de vous assurer une experience optimale sur ce site.

En savoir plus J'accepte